Oblitération allemande de Colmar sur CP avec cachet du contrôle postal militaire

Contrôle des correspondances civiles de la zone des armées

A partir de 1915, les civils, dans la zone des armées, virent leur courrier contrôlé par les militaires. La correspondance pour un destinataire local n’était contrôlée qu’en cas de nécessité. En revanche la correspondance pour les pays neutres devait être intégralement contrôlée. Toutes ces correspondances étaient ouvertes, contrôlées localement, puis adressées à la CCP frontière selon la destination. Dans le cas d’une carte postale, « l’ouverture » n’existant pas, le cachet ovale du contrôle militaire de l’officier lecteur attestait du contrôle.

Carte postale de Colmar (cachet allemand) du 22 décembre 1918 pour la Suisse, tarif lettre avec un cachet ovale double avec la mention « contrôlé par l’autorité militaire » et 119 comme numéro d’ordre (6ème armée).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s