Postes militaires britanniques (Courrier du British Expeditionary Force – BEF)

Lorsque le Corps d’Expédition britannique, B.E.F., est arrivé en France, les troupes ont obtenu un privilège postal permettant l’affranchissement du courrier vers les îles britanniques à un penny seulement, le taux normal depuis la France étant alors de 2d. Durant les premières semaines de combat, les troupes furent souvent incapables de se fournir en timbre : qu’importe, on étendit le privilège et à la réception d’une lettre non timbrée d’un soldat en service actif, le réceptionnaire devait simplement payer le « port dû » et non une taxe du double supplément de prix comme cela aurait été le cas en temps de paix. A partir du 31 août 1914 cependant, devant l’afflux de courrier, le ministère décida de donner la franchise militaire aux troupes en activité.

Les cachets jusqu’alors employés ont été remplacés par une série de nouveaux cachets à double cercle « ARMY POST OFFICE » et « FIELD POST OFFICE », portant chacun un numéro de code désignant une unité ou une formation particulière.

Le quartier général de chaque armée était nommé « FIELD POST OFFICE G », les différents corps d’armées étaient nommés « FIELD POST OFFICE », et « FIELD POST OFFICE H » était le quartier général du corps. Les deux derniers comprenaient en outre le numéro de dénomination de l’armée et du corps. A chaque division, qui comprenait trois brigades, étaient habituellement alloués six cachets : un pour chaque brigade – avec son propre numéro, le quatrième était le quartier général divisionnaire, inscrit « FIELD POST OFFICE D » (et un certain nombre); le cinquième était le train divisionnaire attaché au QG divisionnaire, et inscrit « FIELD POST OFFICE T » (et un certain nombre); le sixième était pour la quartier général du train, et a été inscrit « ARMY POST OFFICE R » (et un certain nombre). D’autres formations militaires reçurent leurs propres cachets, comme par exemple la cavalerie, « cavalry », à laquelle on attribua la lettre C ou encore les chars à la fin de la guerre, avec la lettre Q.

Notons que l’armée américaine reçut quant à elle la lettre K :

censure us

Certaines formations et unités se déplaçaient néanmoins fréquemment : elles furent prises en charge par des bureaux fixes avec la lettre de code ‘S’ (et un certain nombre) et qui desservirent les troupes stationnées dans des endroits tels que les bases et les hôpitaux des zones, des dépôts de renfort et les grandes villes.

Pour finir, ce courrier a été soumis à la censure. Après avoir été remise non cachetée, la lettre étaient lue, puis transmise à l’officier en charge de la censure qui la contresignait avant d’y apposer son propre cachet.  Il y eut au total six marques différentes :

censure anglaise

Le premier timbre de censure avait un motif circulaire, (type CM1). En novembre 1914, une nouvelle série (type CM2) fut émise, laquelle fut remplacée en avril 1915 par un cachet triangulaire, le type CM3. En janvier 1916 le cachet devint hexagonal (CM4) puis en novembre, ovale (CM5). La sixième version est apparue en octobre 1917, selon un motif rectangulaire (type CM6) qui dura jusqu’à la fin de la guerre et fut employé par l’armée américaine également.

Lettre du 29 juillet 1918 pour Lausanne (arrivée le 10 août), Field Post Office 3

FPO3

Ce courrier porte un timbre à date britannique « FIELD POST OFFICE 3 » sur un timbre français semeuse à 25c validant l’affranchissement pour l’étranger de la lettre simple premier échelon (il faut se souvenir que la franchise était accordée pour les militaires en service actif pour la Grande Bretagne).
La lettre a été ouverte par l’officier en charge de la censure, il l’a ensuite refermée avec l’étiquette de service puis a apposé son propre cachet de type CM 6, n° 5096 : les numéros des cachets de censure étaient donnés aléatoirement afin de ne pas permettre l’identification du lieu de censure.

Bibliographie

http://www.worldwar1postcards.com/soldiers-mail.php

https://en.wikipedia.org/wiki/History_of_the_British_Army_postal_service

https://en.wikipedia.org/wiki/Field_post_office
Charles R Entwhistle BRITISH ARMY & FIELD POST OFFICE 1914-1918 ,Check list of all Army Post Offices (those operated up to 1915) and Field Post Offices (1915-1919) with location, units using them when they were a specific unit, and valuations ; 44 pages, published 1997, ISBN 1 872744 14 1.

on pourra voir aussi

Alistair Kennedy & George Crabb, The Postal History of the British Army in World War 1. (Published by G. Crabb, 1977.)

F. W. Daniel, The Field Censor Systems of The Armies of the British Empire 1914-1918, Unit Locations. (Published by the Forces Postal History Society, 1984.)

Edward Wells, Mailshot, A History of the Forces Postal Service. (Published by the Defense & Postal Courier Services, Royal Engineers, 1987.)

Publicités