Feuilles de rotative – roulettes 3C

Les Roulettes rotatives

Le type 3 C est paru fin 1922 et fut utilisé jusqu’au retrait du timbre en juin 1927. Il n’existe que sous forme de roulettes confectionnées, et n’a jamais été vendu en feuilles de roulettes, ce que montre son remplacement immédiat par le 25c brun jaune.

3c-descriptif

Le type 3 C est très semblable au Type 3A (il est issu du même poinçon), exception faite de sa dentelure massicotée et d’une encoche sous la boucle du  » R » de  » FRANÇAISE ».

Type 3C

3c-paire-verticale

Le type 3 C étant spécifique  des roulettes rotatives, on peut donc le reconnaître à l’unité : outre les caractéristiques déjà évoquées, on peut signaler aussi la grande qualité de la coupe des dents, coupe faite à grande vitesse par des couteaux circulaires.

Toutefois, seule une bande verticale de onze timbres apporte une preuve irréfutable de l’origine de ces timbres : les timbres de feuilles ne pouvant se présenter qu’en bande de dix au maximum.

                                        

 3c-roulette-complete

Ces roulettes étaient confectionnées  à partir des planches de roulette que des couteaux tranchaient verticalement. Toutefois, composer une roulette de 600 ou 1200 timbres nécessitait un raccord entre les feuilles de papier, l’une se collant sous l’autre.

3c-recto-verso-raccord

Ici on voit particulièrement bien le raccord, et sur le verso (à droite), mais aussi sur le recto, au niveau des dents.

On note par ailleurs que, comme pour les roulettes à plat, certaines sociétés n’ont perforé que des timbres de roulette rotative ; l’identification est donc certaine.

 

C’est le cas avec ce timbre, sur raccord, mais aussi celui-ci perforé par le Comptoir d’Escompte de la Sarthe (Le Mans)  : perforation C S, en partie mal perforée.

3c-perfo-CSComptoir d’Escompte de la Sarthe,
perforation unique sur type 3C

Publicités