Carnets – types 1B & 4

Carnets sans publicité – type 1B

Imprimé à plat aux deuxième et troisième trimestres 1921, et émis vers le mois de juillet 1921, le type 1B n’est utilisé que quelques mois seulement (de juillet 1921 à mars 1922). Il  n’existe que sous forme de carnets de 20 timbres, sans publicité, ni sur les marges qui ne mesurent que cinq millimètres, ni  sur la couverture de 110 X 60.

Le poinçon qui servit à ce timbre de carnet est le même que celui des feuilles à plat au type IA. Cependant, la copie du galvano type fut sans doute mal préparée et le toilettage du nouveau galvano fit descendre son niveau imprimant : certains blancs diminuent, voire disparaissent, certains noirs au contraire apparaissent, une retouche du cadre fut même nécessaire, case par case.

Préparation du GT au type 1B

Pierre de Lizeray dans son étude explique très bien l’origine de ce 1B. En voici quelques extraits :

  1. Le GT du I A est copié à la cire (par enfoncement de ce GT dans une plaque de cire qui prend l’inverse de son relief) ;
  2. Sur cette cire on efface au fer chaud la 3ème ligne de timbres pour l’éliminer ;
  3. Cette cire qui n’a plus que 40 cases est portée au bain de galvano;
  4. Après dépôt de cuivre sur la cire (dépôt dont le relief est de même sens que celui du GT du I A), on a ainsi obtenu à l’état brut le GT du I B.

Certaines copies ainsi obtenues sont bonnes et d’autres moins bonnes. Le GT brut du I B ne devait pas être fameux, pour une raison ou pour une autre (il peut y avoir plusieurs raisons), sa sur­face gravée devait être rugueuse, alors que tout outil du matériel d’impression doit avoir une surface d’impression polie comme du marbre.

Pour y remédier, au cours du toilettage (habituel) du GT brut du I B, lors du ponçage de sa surface imprimante à la potée d’émeri (afin d’être certain qu’il ne reste aucune de ses 40 cases non parfaitement polie).

L’usure qui a fait descendre le niveau de la surface imprimante du GT I B, d’où une augmentation des noirs aux dépens des blancs.

Puis, à partir de cette pièce supplémentaire (par rapport à une fabrication normale) qu’est l’inclusion du GT I B engendré par GT I A, ont été préparés des GS I B, eux aussi toilettés au sortir de leur bain, d’où finalement une gravure bien plus épaisse de I B par rapport à I A.

La lourdeur des traits du I B est un peu masquée par la nuance claire de ce type, nuance claire assez singulière, si on la compare à la nuance beaucoup plus foncée des timbres des feuilles de même époque. La nuance claire du I B n’est elle pas voulue pour MASQUER la lourdeur des traits de sa gravure, et la disparition regrettable de cer­taines lignes de lumière ?

De toute façon, dans le I B, l’épaisseur des traits, ainsi que les traits qui apparaissent, ceux qui se prolongent par rapport à I A, ne sont pas dus à un excès d’encre ou de pression au tirage, car même lorsque le timbre est peu encré, la nature de la gravure ne s’améliore pas.

Le type I B mérite son nom de type car à quelque stade de la préparation des planches que ce soit (et pas seulement au stade des poinçons), s’il existe un outil ne figurant pas dans la préparation d’un autre type (ici cet outil supplémentaire qu’est le GT du I B n’existant pas dans le I A), il y a forcément variation de la gravure, appelée type de gravure.

La lourdeur de la gravure du I B a SUPPRIMÉ deux lignes de lumière, l’une sous le BRAS qui sème et l’autre sous le SAC de blé, où aucune retouche ne les a rétablies. Par contre, dans le cadre vertical de droite, le filet extérieur blanc primitivement bouché par la lourdeur de la gravure, a, lui, été recreusé au burin. Donc opération effectuée case par case sur les 40 cases du GT du I B. Ce filet blanc a même été recreusé bien plus généreusement qu’il l’est dans le I A. Obtenu à la main, case par case, ce filet blanc rétabli n’est donc pas identique à toutes les cases.

Il reste cependant curieux que le GT du I B ait été si mal copié sur le GT du I A, alors que les GS du I A sont eux si bien copiés sur le GT I A. C’est peut-être le fait d’avoir effacé, au fer chaud (maladroitement), une ligne de timbres sur la cire, ou ce serait une autre raison à découvrir qui en est la cause . De toute façon le fait est là : la gravure a varié.

Caractéristiques du type 1B

1b-descriptif

1b-unite-variete-couleur

Type 1B

 L’impression est donc en général assez mauvaise, les inscriptions grêles, le dessin plus fin ; la boule du 2 apparaît ainsi plus déliée que dans le type 1A. Par ailleurs, la couleur de ce type va du bleu clair au bleu. Ce carnet est le second carnet émis dans cette valeur, il a remplacé le type 4 dont il  garde d’ailleurs la même couverture.

Hors collection : deux modèles de couverture et deux couleurs

1b-couverture-recto

1b-couverture-complete

Ce type existe en nuances allant du bleu clair au  bleu:

1b-carnet-bleu-clair

1b-carnet-bleu

Variétés du type 1B

Presque toutes les variétés existent aussi sur ce type, mais étant donné le peu de temps de vente au public pour ce timbre, ainsi que sa présentation unique, elles sont presque toutes rares.

Retouche du filet « est »

Le cadre droite a été retouché car son filet avait disparu. Il présente alors 3 états. Normal, avec filet frêle, avant la retouche : filet disparu, après la retouche, filet épais.

1b-variete-filet

 Anneau lune

1b-anneau-lune

anneau lune visible sous le A de Française

Piquage à cheval

Piquage à cheval sur timbre ayant circulé,  recoupé non selon les dents mais aux ciseaux avant de restituer toute la faciale :

piquage à cheval de carnet 1

Autres

Parmi les variétés les plus notables, signalons qu’il existe une paire verticale de carnet avec un isolé de type 4 tenant au type 1B.

 Carnets sans publicité – type 4

Le type 4, dont la nuance varie du bleu soutenu au bleu clair, parut en juin 1920, pour être utilisé jusqu’en mai 1922, date de son remplacement par le type 2. Il fut imprimé en feuilles à plat de 240 timbres, qui nécessitèrent pour leur réalisation une retouche du poinçon, ce qui a généré ce nouveau type.

Caractéristiques du type 4

Le c de centimes est mince et la tête du 2 est très creusée :

4-descriptif-unite

Ce timbre fut vendu en carnets de 20 timbres, de 110 X 60, sans publicité et sur les entiers. Ces derniers sont surtout connus sous la forme de cartes-lettres et d’enveloppes.

Type 4

En raison des restrictions dues à la guerre, le type 4 connut des papiers de mauvaise qualité, notamment un tirage sur papier GC, d’autant plus rare que le type est resté fort peu de temps en vente.

Bloc issu de carnet :

Carnet type 4 bloc de 8.jpeg

Couverture des premiers carnets

Hors collection : deux carnets de couleur différente (bleu et bleu clair)

4-couverture-complete

Tirage bleu

4-carnet-bleu

Tirage bleu clair

4-carnet-bleu-clair

Publicités