Usages hors de France

Parler de tarif pour tous ces territoires est particulièrement ardu. Imaginer un tarif unique est tout simplement impossible.

Au tarif intérieur de la métropole, on trouve l’Algérie, Tripoli de Barbarie.

Pour le Levant dont la mention se trouve dans les bulletins officiels des Postes (BOP) 1920-12  :

« Sont  bénéficiaires du tarif intérieur français hors franchise postale, les militaires français de l’armée d’Orient, les membres de la famille des officiers installés sur place. Tous les autres cas sont passibles des taxes internationales ou locales (correspondance France vers militaires, ou correspondances civiles). »

Tarif levantComme on le voit, le tarif international appliqué est celui de 1879, encore en vigueur : 25 centimes la lettre simple, 10 centimes la carte postale et 5 centimes l’imprimé du premier échelon. Ce tarif est resté en vigueur jusqu’en novembre 1920 quand la France, voulant appliquer les nouvelles règles de l’UPU, a augmenté ses taxes sur la base de 50 centimes-or pour le port de la lettre, convertible en monnaie locale.

Pour tous les autres territoires, on est soit dans l’application des règles internationales et locales.

Toutefois, il est difficile d’établir une vérité, en effet bien des affranchissements connus  étant des plis philatéliques, surtout pour les valeurs élevées ou les timbres de Poste par Avion.

Publicités