Autres Bureaux français : Chine, Tanger, Tripoli

BUREAUX FRANÇAIS EN CHINE

Deux catégories de bureaux français furent ouverts dans les principales villes :

Des bureaux dépendant du ministère des affaires étrangères

  • Shangaï (la concession française fut créée en 1849, le bureau installé en 1862 ; elle n’exista dans les faits que jusqu’en 1943, bien qu’officiellement elle resta française jusqu’en 1946.),
  • Tien-Tsin (Tianjin) (1889 – concession le long du fleuve Haihe au sud de la ville),
  • Han-Keou et Tche-Fou (1898),
  • Pékin (1900),
  • Amoy (1902)
  • Fou-Tcheou (Arsenal Pagoda) (1902)

Ces bureaux utilisèrent des timbres de France surchargés ou libellés « CHINE ».

Les bureaux indochinois en Chine dépendant du gouvernement général de l’Indochine

Leur apparition coïncide avec la grande époque des expéditions françaises en Extrême-Orient. Ils furent au nombre de six :

  • Mongtse (1900)
  • Yunnan Fou (1900)
  • Hoi-Hao (1900),
  • Canton (1901),
  • Packoï (1901)
  • Tchong-k’ing (1902).

Ils utilisèrent des timbres d’Indochine surchargés de leur nom à l’exception des deux séries générales surchargées « CHINE ».

Tous ces bureaux français furent fermés le 31 décembre 1922 à minuit après qu’un traité international mit fin aux privilèges des puissances étrangères.

BUREAUX FRANÇAIS À TANGER ET TRIPOLI

Une liaison maritime reliant Oran à Tanger, via Gibraltar, fut inaugurée en janvier 1845. Courant 1852, un bureau de poste rattaché à Oran fut ouvert à Tanger.

Tanger (Maroc) – 1913

Ouvert de novembre 1852 au 1er octobre 1913.

Tripoli (Barbarie / Libye) – 1913

Ouvert du 1er juillet 1880 au 1er mars 1913

Bureau  distribution rattaché à Tunis après le conquête de la Tunisie en 1881. Les timbres français de métropole, non surchargés, y sont seuls utilisés. Le courrier échangé avec la France relève du tarif intérieurtripoli

Tripoli pour Paris, 12 juin 1910
Tripoli Frangment.png7 octobre 1912
Publicités