Occupation militaire et mandat sur le Territoire de Memel

Historique et tarification

Définition du territoire

Petit port sur la Baltique décrété état indépendant au Traité de Versailles en 1919 au mécontentement de la Lituanie. Il avait été décidé que Memel et la région avoisinante seraient remis aux Puissances alliées parce que le statut des territoires lituaniens n’était pas encore déterminé, puisque la solution envisagée fin 1922 préconisait le maintien de Memel sous mandat de la Société Des Nations avec un Haut-Commissaire français :

SECTION X. MEMEL.

ARTICLE 99.

Germany renounces in favour of the Principal Allied and Associated Powers all rights and title over the territories included between the Baltic, the north-eastern frontier of East Prussia as defined in Article 28 of Part II (Boundaries of Germany) of the present Treaty and the former frontier between Germany and Russia. Germany undertakes to accept the settlement made by the Principal Allied and Associated Powers in regard to these territories, particularly in so far as concerns the nationality of the inhabitants.

A la délégation allemande de la Conférence de la Paix qui dénonçait l’article 99 section X du Traité de Versailles comme contraire au principe de libre arbitre (les Allemands pensaient que le port reviendrait aux Polonais), Clemenceau répondit au nom des pays de l’Entente :

« Les Puissances alliées et associées se refusent à admettre que la cession de la région de Memel soit contraire aux principes des nationalités. La région en question a toujours été lithuanienne d’origine et de langue. Le fait que la ville de Memel elle-même est en grande partie allemande ne justifierait pas le maintien de toute cette région sous la souveraineté allemande, particulièrement par le fait que le port de Memel est le seul débouché maritime de la Lithuanie. Il a été décidé que Memel et la région avoisinante seraient remis aux Puissances alliées parce que le statut des territoires lithuaniens n’est pas encore déterminé ». (16 juin 1919)

Pour la France, comme pour les pays de l’Entente, Memel devait donc revenir aux Lituaniens lorsque les territoires de ces derniers seraient délimités et stables. Il est vrai que pour le Quai d’Orsay, il ne faisait aucun doute que la Lituanie en tant qu’Etat indépendant ne pouvait exister. Selon la politique française, la Lituanie devait être soit réincorporée à une Russie débarrassée des bolcheviks soit unie à la Pologne (la grande « ennemie » historique de la Lituanie).

En attendant, la situation était claire : l’article 99 du traité de Versailles prévoyait que la ville, de population allemande et à 95 % luthérienne, mais débouché sur la mer convoité par la nouvelle Lituanie, devienne un territoire autonome, sous protectorat français, alors que la Lituanie entrait dans la mouvance économique anglo-américaine.

Le 15 février 1920, un administrateur délégué français, le général Dominique Odry (1863-1962) reçoit les pouvoirs du commissaire allemand, le comte Lambsdorff, et le 21e bataillon de chasseurs à pied s’installe afin d’assurer le maintien de l’ordre. L’état-major et la majeure partie du bataillon s’installent à Memel.

Situation du Territoire de Memel : comme la ville de Dantzig, il avait clairement un rôle de contrôle de la Prusse orientale.

carte prusse orientale

Pendant la période d’administration française, l’idée d’un État indépendant de Memelland prend forme parmi les habitants de la région. L’organisation Deutsch-Litauischer Heimatbund (« association patriotique germano-lituanienne ») promeut l’idée d’un Freistaat Memelland, qui doit revenir plus tard à l’Allemagne. Elle compte 30 000 membres, allemands et lituaniens, soit environ 20 % de la population totale. En 1921, un référendum non-officiel organisé par l’Arbeitsgemeinschaft für den Freistaat Memel (« équipe de travail pour un État libre de Memel ») et auquel 75 % des électeurs participent approuve la création d’un État indépendant et désapprouve une éventuelle union avec la Lituanie.

Le 9 janvier 1923, l’armée lituanienne envahit le territoire au cours de la révolte de Klaipėda, grâce à l’aide de milices qui y étaient entrées clandestinement après qu’elle avait organisé une « insurrection » à Memel car elle craignait que le port soit sous influence polonaise puisque la solution de plus en plus envisagée fin 1922 préconisait le maintien de Memel sous mandat de la SDN avec un Haut-Commissaire français. De son côté la France menait une politique pro-polonaise de façon à établir entre Allemagne et URSS une zone tampon, véritable cordon sanitaire. La France, qui entreprend à la même époque l’occupation de la Ruhr, ne prend aucune mesure importante pour contrer la rébellion. Le 19 janvier 1923, le territoire est annexé par la Lituanie.

Les tarifications postales

Le 15 février 1920 a eu lieu la passation de pouvoir par les autorités allemandes. Toutefois celles-ci refusèrent à la Conférence des Ambassadeurs d’imprimer des timbres spécifiques, voire de surcharger des timbres en usage alors. Dès lors les timbres allemands furent les seuls disponibles. Ce qui n’était pas du tout du goût des autorités françaises d’occupation. Le général Odry demanda des figurines à la France. En attendant la livraison qui avait pris du retard, le directeur passa commande à Berlin de timbres surchargés « MEMELGEBIET » (territoire de Memel). Toutefois les timbres allemands avaient également pris du retard et ce sont les timbres français qui furent les premiers vrais timbres de Memel.

En août 1920 la première livraison de France, arrivée début juillet, était épuisée, et on utilisa donc les timbres allemands surchargés. Ce n’est qu’en septembre qu’une nouvelle livraison de figurines arriva de France et on put enfin retirer de la circulation les timbres allemands le 30 octobre 1920. Progressivement, les timbres-poste allemands du type Germania surchargés seront remplacés par des timbres français du type Semeuse et Merson, portant des surcharges MEMEL, remplaçant « République Française » rayé et la nouvelle valeur faciale exprimée en mark ou en pfennig. Soixante-neuf bureaux de poste ont été ouverts et cent-dix timbres français surchargés ont été émis pendant les trois ans d’administration française, ce nombre important s’expliquant par les incessants changements de tarifs.

Tableau récapitulatif des utilisations possibles des figurines disponibles à Memel

timbres memel possibles

Les usages et différents tarifs postaux

Le territoire de Memel  a connu 2 tarifications postales différentes. L’une, locale, pour le territoire de Memel, l’autre pour l’étranger. Toutefois, le premier tarif se subdivisait en  territoire de Memel seulement et en « rayon éloigné. Ce « rayon éloigné » en fait était le destination de l’Allemagne. Ces deux tarifs avaient bien des éléments en communs et se différenciaient pour la carte postale, les lettres, la taxe de port en exprès.

On considère parfois que cela faisait 3 tarifications (Memel, Allemagne, Étranger), voire quatre (Memel, Allemagne, Commun aux deux précédents, Étranger).

Tarif 1 memel Tarif 2 memel Tarif 3 memel

 

Première émission  juillet 1920

Le premier 25c bleu « Memel » a été surchargé 20 pfennig à 1 800 600 exemplaires.

Il correspondait dans le tarif du 6 mai 1920 aux imprimés 1er échelon pour l’étranger ou 2ème échelon pour Memel et l’Allemagne. Il a été procédé à deux tirages, l’un sur bleu clair, l’autre sur bleu foncé, tous les deux sur papiers blancs.

memel 20 pfMillésimes : 0 (tirage 36012)

surch-Memel-n°20-mill-0-bloc-de-4

memel 20 pf millésime 0Ce « 20 pfennig » a été émis pour servir aux imprimés de second échelon, aux imprimés pour l’étranger. Utilisé en paire il a servi pour la LSI (40 pfennig)  et en groupe de quatre pour la LSE (80 pfennig) avant le 1 avril 1921. Avec le 10 pfennig, il a servi pour la carte postale.

Usages dans le tarif du 6 mai 1920

(on ne mentionne que les plus évidents)

Imprimé pour l’étranger, Imprimé 2ème échelon pour Memel ; 20 pfennig (x 1)

Memel CPCarte Postale assimilée Imprimé 1er échelon pour Bruges, Belgique

Lettre pour Memel, Lettre rayon éloigné, Carte postale pour l’étranger, Imprimé 2ème échelon pour l’étranger (40 pfennig (x 2)

memel-50c-pngLettre rayon éloigné, 1er échelon pour Berlin, 27 février 1921

Lettre 2ème échelon pour Memel ; 60 pfennig (x 3)
Lettre pour l’étranger ; 80 pfennig (X4)

memel cpi X 4Memel, 13 novembre 1920 pour la France

Exprès pour Memel ; 100 pfennig (= 1 mark) (x5)

Usages dans le tarif du 1er avril 1921

Lettre pour Memel, Carte postale rayon éloigné ; 40 pfennig (x 2)
Lettre rayon éloigné, Lettre 2ème échelon pour Memel, Échantillon pour Memel, Imprimé 2ème échelon pour l’étranger ; 60 pfennig (x 3)
Carte postale pour l’étranger, Échantillon 2ème échelon pour Memel, Lettre 2ème échelon rayon éloigné
Taxe de recommandation, Lettre en recouvrement ; 100 pfennig (= 1 mark) (x5)

Deuxième émission de novembre 1921

Le  « 15 » en gros chiffres bleus sur 20 pfennig a été émis le 15 novembre 1921 et fut retiré le 01/04/1923. Il s’agit d’une surcharge apposée sur le timbre précédent, avec donc la même variation de couleur mais aussi les mêmes millésimes.

memel 15:20

Il a servi pour les imprimés simples pour Memel jusqu’au 01/01/1922 . En paire (30 pfennig) il affranchissait les imprimés locaux 2ème échelon mais aussi étrangers 1er échelon ou les cartes postales locales. Par quatre (60 pfennig) il pouvait servir pour le lettre simple pour l’Allemagne, la lettre double pour Memel ou les imprimés 2ème échelon pour l’étranger.

Il a été tiré à 300.000 exemplaires en bleu clair et en bleu.

       memel 15s20 pfennig

Millésimes : 0 (tirage 6000)

memel 15s20 pfennig millésime 0

Memel-15-pfennig-bloc-de-4Bloc de quatre, bleu

Usages dans le tarif du 1er avril 1921

Imprimé 1er échelon pour Memel ; 15 pfennig (x 1)
Imprimé 2ème échelon pour Memel, CP pour Memel, Imprimé 1er échelon pour l’étranger ; 30 pfennig (x 2)
Imprimé 3ème échelon pour Memel, Lettre 2ème échelon pour Memel, Lettre 1er échelon rayon éloigné, Imprimé 2ème échelon pour l’étranger ; 60 pfennig (x 4)

Troisième émission de janvier 1922

Le 24 janvier 1922 parait un second « 20 pfennig » avec le nom « Memel » en italiques cette fois. Il fut retiré le 01/04/1923 et a été tiré à 67500 exemplaires.

La surcharge a été apposée typographiquement à plat à l’imprimerie du timbre à Paris sur des feuilles de 150 timbres avec millésimes, sur deux lignes en français et une ligne en allemand à l’encre noire brillante. Le  » P  » de Pfennig est en majuscule et les lettres sont penchées.

Ce timbre est paru sans usage défini… comme neuf des 20 valeurs que comportait la série de 1922 !

memel 20 pfMillésimes : 1 (tirage 1350)

memel italique 20 pfennig millésime 1

Usages dans le tarif du 1er avril 1921

Imprimé 1er échelon pour l’étranger ; 80 pfennig (x 4)
Imprimé 2ème échelon pour Memel ;100 pfennig (x 5)
Imprimé 3ème échelon pour Memel, échantillon 1er échelon pour Memel, Lettre simple rayon éloigné, taxe de recommandation ; 200 pfennig (x 10)

Quatrième émission de septembre 1922

Le 1 juillet 1922 les tarifs changent de nouveau  et la lettre locale passe à 1 mark. C’est une nouvelle surcharge qui apparait. Tiré à 801.000 exemplaires, ce timbre remplit sa fonction du 12 septembre 1922 au 30 septembre du même mois et passa au tarif des imprimés après le 1/10/1922.

Comme pour l’émission de janvier 1922, celle du 12 septembre 1922 voit la surcharge apposée typographiquement à plat à l’imprimerie du timbre à Paris sur des feuilles de 150 timbres avec millésimes, sur deux lignes en français et une ligne en allemand à l’encre noire brillante. Le  » M  » de Mark est en majuscule et les lettres sont penchées.

memel 1 mark italiqueMillésimes  : 2 (tirage 16020)

memel italique 20 pfennig millésime 2

memel italique 1 mark millésime 2

Usages dans le tarif du 1er juillet 1922

Lettre 1er échelon pour Memel
Lettre 2ème échelon pour Memel, taxe de recommandation ; 2 mark (x 2)
Lettre 3ème échelon pour Memel, Lettre rayon éloigné, Échantillons 1er échelon, surtaxe Exprès ; 3 mark (x 3)
Lettre 2ème échelon rayon éloigné ; 4 mark (x4)
Lettre 3ème échelon rayon éloigné ; 5 mark (x5)
Usages dans le tarif du 1er octobre 1922
Imprimés 1er échelon pour Memel
Lettre 1er échelon pour Memel ; 2 mark (x 2)
Carte postale rayon éloigné ; 3 mark (x3)

CPE-memel-1922

Carte postale rayon éloigné de Heydekrug, Memel, pour Danzig.
Cachet ambulant ovale Insterburg-Memel 11 octobre 1922

Lettre 2ème échelon pour Memel, taxe de recommandation, Imprimés pour l’étranger ; 4 mark (x 4)

Usages dans le tarif du 15 novembre 1922

Imprimés 1er échelon pour Memel
Imprimés 2ème échelon pour Memel; 3 mark (x3)
Lettre pour Memel ; 4 mark (x 4)

Usages dans le tarif du 15 décembre 1922

Imprimés 1er échelon pour Memel, CP pour Memel

 

Cinquième émission de janvier 1923

Dernier paru de la série des 25c bleus surchargés à Memel, le 25 mark sur 1 mark est paru le 26 janvier 1923 pour la CP à rayon éloigné, c’est à dire pour l’Allemagne. La surcharge supplémentaire, 25 à l’encre rouge mate sur 1 Mark à l’encre noire brillante, a été apposée typographiquement à plat sur feuilles de 150 timbres avec millésimes à l’atelier du timbre à Paris. Ce timbre fut tiré à 100 500 exemplaires.

memel 25s 1 mark (2)Millésimes  : 2 (tirage 2010)
Surch-Memel-n°83-mill-2-bloc-de-4

Ce timbre fut conservé après le 1/03/1923 même si ce n’était que comme valeur d’appoint.

En fait, dès le 5 février les timbres lituaniens surchargés ont fait leur apparition et le 16 avril le mark allemand est remplacé par la lita lituanienne. Les timbres français ont été tolérés jusqu’au 10 juin 1923.

Usages dans le tarif du 15 janvier 1923

Carte Postale rayon éloigné
Carte Postale rayon éloigné, Lettre 1er échelon rayon éloigné, Lettre 3ème échelon pour Memel, Échantillons pour Memel; 50 mark (x2)
Lettre 1er échelon pour l’étranger ; 150 mark (x6)

Usages dans le tarif du 1er mars 1923

Lettre 2ème échelon pour Memel, taxe de recommandation, Imprimés pour l’étranger
Lettre rayon éloigné (tolérance d’usage des timbres français) ; 100 mark (x4)
Lettre 3ème échelon rayon éloigné (tolérance d’usage des timbres français) ; 150 mark (x6)

•••

Comme on peut le voir rapidement, l’utilisation du 25c seul est presque impossible :

Pour le timbre à 20 pfennig

• imprimé pour l’étranger avant le 1er avril 1921
• carte postale assimilée imprimé pour l’étranger (nom, prénom, adresse, signature) avant le 1er avril 1921
• imprimé 4ème échelon pour Memel et l’Allemagne avant le 1er avril 1921

Pour le timbre à 15 pfennig

• imprimé pour Memel et l’Allemagne (3 premiers échelons) du 1 avril 1921 au 31 décembre 1921

Pour le timbre à 1 mark

• LSI du 1er juillet 1922 au 30 septembre 1922 (mais le timbre n’est paru que le 12 septembre, cette utilisation fut donc possible pendant 18 jours alors qu’il existait déjà 3 figurines, au type Merson, à 1 mark, en vente)
• imprimé 1er échelon pour Memel et l’Allemagne au 1er octobre 1922

Pour le timbre à 25 mark

Carte postale pour l’Allemagne au 26 janvier 1923 jusqu’au 28 février 1923

Bibliographie

Conseil suprême des puissances alliées. 12-13 novembre 1919. Rapports sur : Hongrie; Nouveau traité avec la Grèce; Occupation du Mémel; Incidents de Smyrne.

disponible en ligne : http://flora.u-paris10.fr:8082/flora/jsp/index_view_direct.jsp?record=default:NOTICES:3015

Communauté de recherche philatélique lituanienne

http://forschungsgemeinschaft-litauen.org/memelgebiet.html

Sur l’histoire de Memel et du territoire

http://memelland-adm.de/ProfStribrny.htm

Annuaires historiques de Memel

http://bork-on-line.de/adressbuecher/start.htm

 

Publicités